Imprimante

Imprimante ticket de caisse : comment faire le bon choix et choisir la meilleure ? comparatif, avis et prix

Tout achat de biens ou de services effectués par un client doit être finalisé par la délivrance d’un ticket de caisse par le commerçant. Ce ticket est non seulement une obligation vis-à-vis de la loi, mais il est aussi très important pour les parties prenantes de l’opération.

Il permet à l’une de faire des réclamations et à l’autre de tenir sa comptabilité. Son édition nécessite la présence d’un logiciel de caisse certifié et d’une imprimante. En ce qui concerne l’imprimante ticket de caisse, son achat ne doit pas être pris à la légère, car c’est d’elle que dépend la qualité des impressions. Comment faut-il alors choisir son imprimante ? et combien ça coute ?

Combien ça coute une imprimante pour ticket de caisse ?

soyons clair les prix fluctuent énormément sur ce marché , on trouve des modèles à 39 euros et des produits plus haut de gamme autour des 200 euros. Il faut bien comprendre qu’un certains nombres de critères vont faire évoluer le prix de la machine. Nous allons tenter de voir ce qu’il faut retenir lors de l’investissement d’une imprimante à ticket. Les éléments techniques auront une influence importante sur les performances et sur le prix . Pour autant il est possible de trouver d’excellent rapport qualité prix comme le montre ces quatre modèle ci-dessous.

Les critères de choix de son imprimante ticket de caisse

Avec toutes les imprimantes ticket de caisse qui jonchent le marché, il peut être véritablement contraignant pour un professionnel de sélectionner le plus adapté pour son activité. Elles fonctionnent généralement suivant deux technologies à savoir celle matricielle et celle thermique.

Cependant, depuis quelques années, des modèles à jet d’encre ont fait leur apparition. C’est pour cette raison qu’avant l’achat et quel que soit la marque ou le modèle sélectionné, il est important de dresser la liste des critères sur lesquels il faut se baser pour choisir l’imprimante qui répond à la fois aux besoins du vendeur et de ses clients.

La connectivité

Il s’agit ici d’un critère purement informatique et surtout indispensable, dans la mesure où l’imprimante ne fonctionne pas de manière autonome. En effet, cet outil doit adhérer à un certain écosystème numérique accompagné de l’ordinateur ou de la caisse enregistreuse.

Il faut donc pouvoir relier son imprimante à l’un de ces appareils afin de la faire fonctionner. Il existe trois types de connectivité possibles que sont le port USB, le Wi-Fi et le Bluetooth. En général, le problème ne se pose pas avec un ordinateur. Avec la caisse enregistreuse par contre, il faut s’assurer d’adopter le bon système de connexion.

Par ailleurs, en supposant que le commerçant puisse librement choisir entre les trois possibilités de connexion, il doit tenir compte de la configuration de son établissement. Si le câblage peut se révéler assez contraignant, il peut être tout à fait suffisant d’effectuer toutes les opérations de la caisse au même endroit.

La vitesse d’impression du ticket

Ce critère est particulièrement valable pour satisfaire la clientèle, surtout pendant les affluences. Évidemment, il s’agit d’une caractéristique qui fait rapidement grimper le prix de l’appareil sur le marché. De ce fait, les personnes qui ne délivrent pas fréquemment de tickets peuvent s’en passer. Toutefois, il est toujours préférable d’opter pour un modèle à vitesse élevée. Cette valeur est souvent exprimée en « mm/s » sur les imprimantes.

La qualité d’impression

Le bémol avec ce critère est qu’il n’est véritablement vérifiable qu’après l’utilisation de la machine. Cependant, les avis sur la marque ou le modèle peuvent être d’une grande utilité. En réalité, certains de ces appareils permettent d’obtenir une meilleure finesse, et même d’ajouter des éléments graphiques travaillés. Il est aussi important que l’imprimante noircisse convenablement le papier afin que le ticket reste lisible pendant longtemps.

La taille du papier

Il est nécessaire de choisir entre des rouleaux et des papiers dont les dimensions sont généralement de 58 mm ou de 80 mm. Bien entendu, tout dépend du commerçant et de ses besoins. S’il désire, par exemple, disposer d’assez d’espace pour inscrire des codes-barres, il est préférable de choisir un papier plus large.

La compatibilité avec le logiciel de caisse utilisé

Il ne servirait à rien de choisir une imprimante qui n’est pas compatible avec le système de gestion, à moins qu’un changement radical du mode de fonctionnement de la caisse soit d’actualité dans la société. Il serait donc judicieux de s’informer sur les logiciels de caisse qui sont compatibles avec l’appareil désiré.

Quelle imprimante faut-il utiliser pour son activité ?

Le secteur d’activité est un élément déterminant dans l’achat d’une imprimante ticket de caisse. Si certains doivent imprimer des milliers de tickets par jour par exemple, d’autres le font de manière occasionnelle. C’est pour cela qu’il devient important de connaître les spécificités de l’appareil.

Les imprimantes thermiques

Elles sont considérées comme les périphériques d’impression de ticket par défaut, en raison de leur grande efficacité. À cela, il faut ajouter leur rapidité et leur caractère silencieux. Elles sont donc très pratiques et surtout fiables. Avec ce type de machine, nul besoin de s’encombrer de ruban ou de cartouche d’encre, car l’impression est effectuée grâce à une réaction à chaud sur un papier particulier.

Les imprimantes matricielles

En ce qui concerne ces types d’imprimantes, elles sont plus anciennes et sont donc moins élaborées. Pourtant, elles servent à éditer les tickets en double ou en triple exemplaire. Cela est très important pour la comptabilité. De plus, elles permettent de conserver le ticket pendant une plus longue période qu’avec les imprimantes thermiques. Elles sont toutefois assez bruyantes.

Les imprimantes à jet d’encre

Elles sont les dernières arrivées et sont beaucoup plus modernes avec des impressions de très bonne qualité. Ces types d’appareils sont assez malléables au niveau des paramètres. Elles ont également l’option de l’utilisation des couleurs sur les tickets à imprimer. Cette option est souvent avantageuse pour les commerçants qui souhaitent faire ressortir les teintes de leur logo ou même attirer l’attention des clients sur une information bien précise. Il faut cependant attribuer un budget conséquent pour l’acquisition de ce type d’imprimante.

Que retenir ?

En qualité de commerçant, il est indispensable de fournir un ticket à ses clients après leurs achats. Pour cela, il faudra obligatoirement se munir d’une imprimante spécifique. Le choix de celle-ci dépend de nombreux critères que sont le type d’imprimante, la connectivité, la vitesse, la qualité d’impression et la taille du papier. Il peut être aussi intéressant de faire attention à la qualité de fabrication. Cette dernière est souvent donnée par la marque choisie.

Comparatif des dix imprimantes thermique par prix