Tournevis

Le meilleur tournevis dynamométrique ? comparatif, avis et prix

Usages et fonctions d’un tournevis dynamométrique

Parmi les incontournables d’une boîte à outils de professionnels ou de bricoleurs, figure en bonne place le tournevis dynamométrique. Cet outil à main multifonction qui permet d’assembler ou de dévisser des éléments mécaniques, électriques et des matériaux. Comment bien le choisir ? Ce texte aborde les caractéristiques les plus importantes pour sélectionner cet outil de vissage très particulier.

Notre classement par prix des tournevis dynamométrique

Qu’est-ce qu’un tournevis dynamométrique ?

Par définition, un outil dynamométrique est tout instrument équipé d’un dynamomètre. Partant de là, le tournevis dynamométrique est un outil résolument utile et équipé d’un dynamomètre qui permet de contrôler le couple de serrage des boulons, des vis et des écrous. Sa particularité est dans la capacité de l’instrument à mesurer avec précision un couple (intensité de rotation pour river un objet).

Si certains professionnels jaugent un degré de serrage à la force exercée dans l’œuvre, cela reste un procédé imprécis. Car un câblage trop serré ou trop lâche peut endommager considérablement une pièce mécanique. D’où l’importance de l’usage d’un tournevis dynamométrique qui va permettre le serrage de la vis avec le couple précis, et s’arrêter aussitôt que celui-ci est atteint.

Pour les écrous d’une culasse de moteur par exemple, le couple de serrage est compris entre 60 et 90 Nm pour préserver l’intégrité de la culasse. S’il s’agit des écrous de moyeu, le couple adapté est en général dans l’intervalle de 100 à 200 Nm.

Les différents types de tournevis dynamométriques

Que ce soit pour un usage occasionnel, régulier ou intensif, le mieux est d’opter pour un outil fiable, capable de vous assurer un résultat irréprochable. À cet effet, vous pouvez choisir un tournevis dynamométrique :

à manche droit : il est le modèle classique de l’instrument, très répandu à usage universel ;

à manche en T : plus ergonomique pour une meilleure prise en main ;

à manche pistolet : rapide, fiable et moderne.

Dans le même registre, vous rencontrerez dans le commerce,

le tournevis dynamométrique à couple fixe prédéfini : il est un outil adapté qui ne souffre d’aucun défaut de réglage de couple. À travail répétitif, son réglage est effectué en usine ou en métrologie. c’est le meilleur choix si vos couples de réglage sont identiques.

le micro-tournevis dynamométrique : de type antistatique, il est pour la plupart du temps utilisé en électronique pour répondre à une exigence de précision assez particulière. De format compact, sa plage de réglage varie de 0,035 Nm à 0,05 Nm avec une tolérance de 10%.

Dans tous les cas, privilégiez un matériel livré avec un coffret de rangement dédié qui assurera une bonne protection de l’outil. Vérifiez aussi qu’un certificat d’étalonnage délivré par le fournisseur agréé accompagne votre tournevis dynamométrique.

Critères de choix d’un tournevis dynamométrique

Lorsqu’il est bien choisi, un tournevis dynamométrique offre un travail de qualité très précise. Mais vous devriez au préalable vous assurer d’avoir fait le bon choix suivant les critères que sont :

La précision de l’outil

Pour beaucoup de réparations ou d’assemblages mécaniques, le niveau de précision de votre tournevis dynamométrique doit être dans l’ordre des 6% de la valeur de l’échelle afin de prévenir tout endommagement. Pour cela, l’instrument est équipé d’un indicateur de couple qui informe l’utilisateur de la variation du couple de serrage.

La facilité d’utilisation

L’atout principal d’un tournevis dynamométrique est de faciliter tout travail de vissage. Lorsque les embouts de serrage sont interchangeables, les possibilités d’adaptation de l’outil ne doivent causer aucun problème à l’utilisateur, même le moins habile. Cela est également valable pour le mécanisme de déclenchement du couple.

Le type de vernier

Le vernier est l’indicatif de couple du tournevis. Il y a sa version classique et sa version numérique. Le vernier classique est celui qui émet souvent un « clac ». La version numérique quant à elle émet un signal sonore et une lumière pour certains modèles, lorsque le couple recherché est atteint.

L’ergonomie

Il est primordial que la prise en main de votre tournevis dynamométrique soit fluide. Veillez à cet effet à bien choisir la forme et le type de matériau pour un confort d’utilisation. Ces aspects ne sont pas à négliger si vous souhaitez un maniement aisé de l’instrument.

Mode d’emploi d’un un tournevis dynamométrique

Pour serrer vos boulons et écrous avec un tournevis dynamométrique, il n’y a rien de plus simple :

1. Déterminer avant tout la valeur du couple de serrage. Habituellement, elle est renseignée sur chaque manuel de réparation de véhicules.

2. Positionner le tournevis par rapport à l’écrou.

3. Serrer lentement jusqu’à obtention de la valeur du couple sur la jauge ou jusqu’au signal pour les tournevis qui en sont pourvus.

Ainsi la pression de serrage est parfaite et invariable quand on effectue un travail répétitif. Le modèle manuel des tournevis dynamométriques est plus indiqué pour un usage occasionnel ou léger, mais non adapté pour les travaux de vissage intensif. Le modèle à pistolet au contraire est parfait pour un travail en série. Son efficacité est prouvée par la rapidité des gestes de montage et de démontage.

Les fabrications sans fil représentent la version mobile du tournevis dynamométrique, alimentée par une batterie au lithium-ion. Elles sont parmi les plus polyvalentes et sont dotées de lampe LED. Leur rôle est d’assurer la stabilité des couples élevés requérant un cycle de rotation rapide et répétitif.

Il est fortement recommandé d’avoir le réflexe d’utiliser un tournevis dynamométrique dès que vous comptez serrer une vis, un boulon ou un écrou. Dans la plupart du temps, les constructeurs fournissent les couples de serrage pour toute utilisation : jantes, culasse, amortisseurs, bielles, filtres à huile, etc.