Bricolage

Choisir le meilleur kit aérographe ? Explications, comparatif et avis

Top 10 des kits aérographes disponible en ligne

Très ressemblant à un stylo, l’aérographe est un petit pistolet à peinture. Son intérêt est de pouvoir peindre tous les supports avec un nombre infini de médiums (pigments, encres, peintures) sans être au contact du support. Son fonctionnement est donc identique à celui d’un pistolet à peinture classique, cependant l’aérographe est un outil de précision.

Les éléments essentiels pour bien choisir son aérographe

Pour que l’aérographe fonctionne il lui faut :

  • De l’air comprimé : pouvant venir d’un compresseur ou bien d’une simple bombe d’air comprimé.
  • Le médium : terme utilisé pour désigner le produit pulvérisé (peinture, pigment, encre, etc…).

Avec l’air comprimé l’aérographe vaporise le médium sur le support avec une précision pouvant aller à la taille d’un cheveu, ou bien plus large grâce à sa visse de réglage.

Les différents types d’aérographes

Il existe deux types d’aérographes : les aérographes simple action et double action.

  • Simple action : il est seulement possible de réguler le débit d’air injecté.
  • Double action : possibilité de réguler le débit d’air ainsi que le débit de médium.

 

Le simple action est par conséquent parfait pour débuter ou bien pour peindre une grande surface unie. Le double action est très utilisé pour les dégradés ou la réalisation des détails comme pour des petites figurines.

Les critères de choix d’un bon aérographe :

  • Le compresseur : devant fournir l’air comprimé, il est préférable de ne pas prendre un compresseur d’une puissance inférieur à 1,5 PS. Un niveau sonore en dessous de 50 dB équivalent à une pluie modérée ou à une machine à laver. La longueur du câble doit être suffisamment grande pour vous laissez une libertée de travail.
  • Le pulvérisateur : il lui faut une bonne pression de travail (de 1 à 3,5 bar), un diamètre des buses réglables allant de 0,2mm à 0,5mm.