La PC Engine Core Grafx : la plus séduisante des mini consoles rétro

A la fin des années 1980, pendant que le monde entier se passionnait pour la Nes et la Megadrive, l’entreprise Nec/Hudson soft proposait sa propre console pour concurrencer Nintendo et Sega. Avec un design volontairement futuriste et des jeux présentés sous la forme de petites cartes nommées Hu-Cards, l’ambition de la PC Engine Core Grafx était de s’implanter sur un marché en pleine expansion.

Elle n’aura malheureusement connu l’essentiel de son succès qu’au Japon et aux Etats-Unis, la faute à une stratégie de distribution parcellaire. Aujourd’hui, à la faveur d’un véritable regain pour le rétrogaming, chaque constructeur historique propose une version modernisée de sa console 8 bits : l’occasion ou jamais de redécouvrir ce petit bijou vidéoludique.

PC Engine CoreGrafx mini
  • La légendaire console PC Engine, lancée au Japon en 1987 sous le nom de PC Engine, fait son grand retour! Elle est prête à revenir sous la forme de la PC Engine CoreGrafx mini, un nouveau modèle compact préchargé avec une sélection de titres populaires. Maintenant, vous pouvez jouer tous vos vieux favoris au contenu de votre coeur.
  • Préchargé avec 57 jeux. 26 jeux PC Engine (versions japonaises) + 24 jeux TurboGrafx-16 (versions anglaises). Certains titres sont inclus à la fois en japonais et en anglais. Certains jeux en anglais sont des localisations de titres japonais. Les images ont seulement un but illustratif. Le produit présenté est en cours de développement. La version finale peut différer.
  • Le PC Engine d'origine était déjà une console incroyablement compacte - et maintenant nous l'avons rendue encore plus petite. Le PC Engine mini est une réplique fidèle de la console d'origine qui tient bien dans la paume de votre main. Ne vous inquiétez pas, les contrôleurs conservent leur taille d'origine, ce qui permet d'avoir exactement la même expérience de jeu.
  • Non seulement la console est prête à être connectée à l'aide du câble HDMI fourni, mais elle propose également différents modes vous permettant de choisir l'apparence de vos jeux, par exemple en reproduisant les lignes de balayage sur un téléviseur à tube cathodique. Jeu simultané à cinq joueurs avec une multitape!

Renouer avec la nostalgie

Semblable en tous points à ce qu’était la console de l’époque, cette réédition de la Core Grafx dévoile une esthétique conforme à son ancêtre, mais au format réduit : cinq fois plus légère, tout en reproduisant les matériaux d’origine, enveloppés dans de belles finitions, on sent d’emblée que le distributeur Konami a souhaité soigner l’interface et l’expérience utilisateur.

Ainsi les rares chanceux qui ont possédé la console il y a trente ans auront le plaisir de retrouver un bouton d’allumage similaire à ce qu’il était dans leurs souvenirs. La manette ne fait pas exception, et présente sa structure rectangulaire, les deux boutons de jeu et les interrupteurs du mode Turbo utiles pour les phases de shoot’em up. Pour le reste, la connectique est celle des composants modernes : deux ports USB, une sortie HDMI pour la relier à un écran.

Un catalogue de jeux inédits

N’espérez pas insérer de cartes de jeux dans cette version mini de la PC Engine Core Grafx : l’intégralité des titres jouables est déjà intégrée dans la mémoire interne, comme c’est le cas pour toutes les consoles historiques dans leur réédition récente. Vous retrouverez ici 57 jeux, séparés en deux univers à l’écran : 32 titres phares disponibles au Japon à l’époque, et 25 du catalogue américain, sélectionnés pour représenter le meilleur de l’histoire de la console.

Les menus affichés sont d’une réelle beauté, et intègrent les jaquettes originales, enrichies d’animations exclusives. Même le système permettant de trier les jeux est paramétrable selon vos envies. Vous pourrez vous essayer aux défis épiques de Ghouls’n Ghosts, Kung Fu, New Adventure Island, Neutopia, ou R-Type pour ne citer qu’eux.

La jouabilité est sans défauts, extrêmement réactive et fluide, et promet des heures à la découverte d’une ludothèque en grande majorité inconnue du public français, qui regorge de pépites en tout genre. Une attention portée aux détails qui ravit le joueur, même durant les écrans d’attente.

Aucune limite ?

Difficile de trouver des défauts à cette Core Grafx mini au premier abord. Pourtant, un joueur averti remarquera par exemple que parmi les jeux proposés, trois sont présents deux fois (Neutopia et sa suite, ainsi que Dungeon Explorer), ce qui ramène l’offre à 54 jeux au total.

Négligeable sans doute, mais à noter. Il n’existe pas non plus de traduction française : un moindre mal pour des joueurs depuis longtemps habitués à fréquenter des dialogues en anglais, mais cela devient plus compliqué devant des écrans uniquement en japonais.

La sauvegarde systématique, disponible à tout moment, est alors indispensable pour ne pas commettre l’irréparable. Enfin, on regrettera qu’une seule manette soit livrée avec la console, quand tant de titres jouables ont été pensés pour deux joueurs, à l’image du mythique Bomberman.

Pour les amoureux du jeu

Que ce soit au premier abord ou après des heures d’utilisation, une impression se dégage de l’expérience : la satisfaction de sentir que cette console a été réellement pensée pour les joueurs et leur confort, et pas seulement pour une simple rentabilité marketing.

Les détails sont soignés, l’esthétique étudiée, et la comparaison avec d’autres consoles rétro est à son avantage. La PC Engine Core Grafx propose ainsi des manettes munies de 3 m de longueur de câble, ou de réjouissantes options de réglage du format vidéo, comme la possibilité, pour une immersion totale, de se replonger dans l’affichage de l’antique console PC Engine GT.

Certes, quelques puristes regretteront que l’on ne trouve qu’assez peu de jeux de plate-forme, mais le nombre de titres jouables est très varié et toujours de qualité : un grand nombre de shoot’em up nerveux demanderont une attention de tous les instants et feront retrouver le plaisir de marteler les boutons de la manette. Le prix de cette console, à un peu plus de 100€, freinera l’ardeur de certains, mais elle demeure la meilleure surprise de la vogue des consoles rétro.

Aperçu Produit Evaluation Prix
PC Engine CoreGrafx mini PC Engine CoreGrafx mini 148,89 EUR

Un excellent test d’un youtubeur sur la console core graphx mini