La meilleur scie japonaise ? explication, comparatif et avis

Si vous êtes bricoleur et que vous disposez un grand nombre d’outil à main, la scie fait surement partie des éléments présent sur votre établi. Le travail du bois à la scie demande des outils particulièrement efficace et l’un des modèles qui revient régulièrement est la scie japonaise. Nous allons donc tenter de faire un tour d’horizon des différents modèles ainsi que des éléments qu’il faut connaitre pour faire un choix éclairé et judicieux.

Mais c’est quoi une scie japonaise ?

On ne va pas vous donner l’origine de cet outil son nom suffit à comprendre que le japon a su développer un grand nombre de scies. Avec une culture très proche de la nature et un travail régulier du bois les japonais on su au fil du temps développer des techniques et surtout des outils particulièrement adapté à cette tache. On retrouve donc naturellement dans nos établis des scies japonaise qui vont avoir une fonction particulière et surtout une efficacité redoutable. Pour autant choisir son modèle n’est pas aussi simple que l’on peut le penser, c’est pourquoi nous avons décidé de parler des différents modèles de scie et de leurs caractéristiques techniques. Le prix d’un tel outil reste tout à fait accessible aussi il n’est pas négligeable d’en disposer d’au moins une si l’on envisage des travaux de bois ou même de plaque de plâtre. Voici par exemple quatre modèles avec un excellent rapport qualité prix que l’on trouve actuellement sur le site Amazon.

Combien ça coute une scie japonaise ?

Sur quels critères bien choisir sa scie japonaise ?

On peut se demander pourquoi utiliser une scie de ce type aussi avant de rentrer dans le détails il convient de s’attarder sur ce qui fait la différence par rapport à une scie à bois classique. La scie japonaise étant le fruit de nombreuses années d’études et de pratique , cet outil dispose de fonctionnalités étonnante et surtout très utile.

Avec des dents inversées comparativement à ce que l’on a l’habitude de voir cette scie permet de couper non pas en poussant mais en tirant vers soi. Vous aurez peut être remarqué lors d’une manipulation d’une brouette par exemple, qu’il est plus facile de tirer une charge que de la pousser. Ici c’est pareil sauf que l’effort se fait sur le morceau de bois.

L’ergonomie de la scie japonaise connait un réel succès avec un manche long et particulièrement adapté pour produire une coupe précise et régulière. La combinaison d’un manche long et des dents inversé pour tirer sa coupe est le couple gagnants d’une précision à la japonaise.

Une lame longue et souple qui offre un tracés ultra précis. De plus la lame de la scie japonaise offre une flexibilité qui nous le verrons permet des coupes spécifiques que l’on ne pourra pas faire avec un outil standard.

Le saviez vous : Avec ses dents à l’envers d’une scie classique la coupe du bois s’en trouve amélioré. Ainsi avec le manche long et sa lame atypique il est plus facile de se focaliser sur la zone à découper et ainsi réussir un suivi de sa trace de façon optimale.

Nos conseils sur le choix de sa scie japonaise

Trouver la meilleur scie c’est surtout trouver l’outil qui convient le mieux à son besoin. Aussi il faut voir qu’il existe trois types de modèles japonais , la Ryoba, la Kataba et la Dozuki. Selon les travaux à réalisé il conviendra de prendre celle qui conviendra le mieux. Il n’est pas rare de voir les bricoleurs averti avoir sur l’établi trois scies pour pouvoir travailler de façon méthodique et précise.

La scie japonaise Ryoba : C’est une scie qui comporte deux lames que l’on pourra utiliser selon le type de travaux. D’un coté on trouve des dents avec un espacement et une hauteur régulière. Ce coté s’avère pratique pour couper de façon verticale. De l’autre coté de la scie on trouve une série de dents plus adapté pour des coupes dans le sens du bois. C’est une scie qui sera pratique pour couper le bois dans le sens de sa longueur par exemple. C’est le modèle à avoir si vous recherchez une polyvalence et une facilité d’utilisation.

La scie japonaise Kataba : ici ce modèle se caractérise par une seule lame et avec toujours un manche très long. C’est une scie qui va améliorer la précision de coupe de votre bois. On notera aussi une grand souplesse de la lame qui permet un travail optimale sur le bois. C’est une scie que l’on pourra par exemple utiliser sur les coupes fines et profondes, sur les plinthes et les dormants de porte en bois et en plastique.

La scie japonaise Dozuki : On retrouve ici une scie avec un seule coté de lame mais ce qui la différencie de la Kataba c’est principalement une pièce sur le dessus qui va rigidifier l’ensemble lame et manche. C’est une scie pratique pour couper avec précision sans que la lame ne bouge. Le revers de la médaille est qu’il n’est plus possible de couper à ras. Disposer d’une scie Dozuki est donc pratique si vous devez travailler des pièces de précisions avec des coupes franches et précises mais limité en profondeur.

Pour être convaincu de la scie japonaise , voici la vidéo d’un youtubeur qui nous montre le résultat

La scie japonaise qui rencontre un véritable succès

Augusta 44020 270 AMA Kataba Scie japonaise
  • Kataba : scie japonaise traditionnelle à dos court en acier.
  • Pour coupes fines et profondes, à fleur de paroi, de plinthes et dormants de porte en bois et en plastique.
  • Denture triangulaire très fine.
  • Longueur de la lame : 270 mm.
  • Longue poignée en fibres libériennes.

De la bonne manipulation de ma scie japonaise

Nous l’avons vu ce type d’outil s’utilise en tirant et non en poussant, ce geste peut paraitre atypique pour la personne qui manipule une scie mais ne vous inquiétez pas elle est relativement simple à prendre en main. Le geste de coupe est donc inversé il va donc falloir préparer son bois à couper et disposer d’un établi adapté pour réussir sa coupe. La manipulation de l’outil est à l’image des scies japonaise il ne faut pas brusquer votre démarrage et bien tenir le manche à l’horizontal ou même un peu vers le bas.

Les points à suivre pour réussir sa coupe :

  • Une bonne préparation de votre zone de coupe, rien de doit venir vous gêner
  • Préparer le bois à couper avec le tracés au crayon à mine fin. Un trait léger suffit pour bien visualiser la zone de coupe
  • Placer votre morceau de bois dans un étau pour qu’il ne bouge pas pendant la coupe.
  • Saisissez la scie et placez la sur l’angle pour un démarrage optimale
  • Commencez par scier doucement pour faire pénétrer la lame et faire un scion.
  • Accélérer le mouvement avec des aller retour en tirant pour que la scie commence son travail de coupe
  • En fin de coupe essayez de maintenir le bois pour qu’il ne chute pas et ainsi disposer d’une coupe net et sans bavure